Quelques conseils concernant les retours

16 09 2008

C160 au décollageArrivant dans les derniers jours de projection des détachements, il apparaît important de rappeler quelques conseils avant de voir fleurir les demandes (justifiées) de chacun. Si nombreux et nombreuses sont ceux qui ont déjà l’expérience des projections, il existe toute une nouvelle génération de familles pour qui c’est une première expérience et qui peuvent légitimement se poser quelques questions.

Ayant déjà vécu ces moments prolongés d’absence, pour des missions tout aussi agitées, nous sommes très conscients des interrogations de chacun. Plusieurs principes sont à retenir :

1 – Sur le blog, il ne sera annoncé aucune date exacte de retour des différents modules (et encore moins les noms) mais uniquement une date approximative identifiant la semaine. Exemple pour Djibouti nous indiquons uniquement semaine 40. Cela, tout simplement pour assurer la sécurité de chacun jusqu’au retour effectif en métropole.

2 – Pendant une période de relève il n’est pas rare d’assister à des glissements de vols de retour. Cela est souvent dû soit à des problèmes de maintenance sur les avions (l’armée de l’air n’est pas Air France en quantité d’avion de transport) soit pour des raisons opérationnelles ayant necessité une mission prioritaire sur un théâtre (exemple pour les familles en Afghanistan). Il se peut donc que l’on assiste au jeu des chaises musicales.

3 – Dans la semaine précédant le retour vous pourrez néanmoins avoir la date exacte en vous adressant directement à la cellule aide au famille, de préférence pendant les heures de services pour une réponse rapide en téléphonant au 03 23 29 73 98 . Il vous sera demandé de vous identifier afin de respecter les consignes de sécurité. A vous ensuite de respecter la discrétion sur cette date.

4 – Enfin, même si nous comprenons que vous soyez impatients de revoir vos proches, nous vous demandons de vous armer de patience. La mission n’est pas terminée une fois l’avion arrivé à Roissy. Elle est terminée uniquement quand toutes les réintégrations de matériels sont faites et que les comptes rendus sont parvenus au chef de corps. Il faudra donc compter quelques jours supplémentaires avant des permissions bien méritées. Mais, nous avons toujours constaté que cette période ne souffrait jamais d’aucun retard. On se demande bien pourquoi ?!


Actions

Informations



6 réponses à “Quelques conseils concernant les retours”

  1. 16 09 2008
    lauriane (11:18:45) :

    Personnellement ce n’est pas ma première experience d’opex mais a chaque fois c’est la meme intensité trés éprouvant mais surtout TRES TRES long mais bon il faut faire des concessions pour LUI . En ce qui concerne le retour de nos soldats je me suis habitué depuis a ne pas le revoir le jour j mais ce que j’espere c’est qu’il n’y aura pas plus d’une semaine de décallage par rapport a la date prévu( en prenant en compte les deux semaines deja de décallage des retours) ce qui me rassure c’est de me dire que le plus gros est fait plus qu’un mois

  2. 19 09 2008
    Ch0obid0o (10:05:26) :

    Juste une petite question : pourquoi (comme pour le départ de Djibouti reporté au 19 Mai), l’avion n’avait il pas été vérifié bien avant le départ réel (15 Mai) ? (pour ma part je suis dans l’aerien et l’avion ne se prépare pas la veille sachant qu’on sait trés bien que le départ se fait sous peu) Bien que ça nous ait permis de rester un peu plus de temps avec les hommes, maintenant on doit attendre 2 semaines de rab… BREF ! Je vous souhaite une excellente journée.

  3. 19 09 2008
    1 RAMa (15:10:44) :

    Avec 4 avions de transport (2A310 et 2A340), l’armée de l’air n’a rien à voir avec Air France qui possède une flotte de plusieurs centaines d’avion et qui peut jouer sur le nombre pour assurer la régularité de ses lignes. A cela il faut ajouter un flux permanent de 15000 hommes à transporter tous les 4 mois et l’on comprend aisément qu’il arrive que certains problèmes techniques engendrent des retards du fait de la sur utilisation. On peut toujours demander à avoir plus d’avion mais cela implique plus de coûts de fonctionnement … et des impôts supplémentaires !

    A cela il faut rajouter les contraintes opérationnelles et les changement d’ordres de dernières minutes. Quand il y a urgence quelque part (style Afghanistan) il n’est pas rare qu’un avion soit purement et simplement annulé pour renforcer un théâtre. C’est aussi le cas en cas de visite présidentielle inopinée qui nécessite la réquisition de ces avions. C’est cela aussi la spécificité de notre métier : apprendre à gérer les imprévus.

    Enfin, il y a les contraintes opérationnelles du théâtre. Certains état major demandent la prolongation d’une mission pour des objectifs précis. C’est le cas à Djibouti, c’est pourquoi le séjour est prolongé de 15 jours.

    Tout cela pour dire qu’il faut savoir faire preuve de patience et de philosophie car il faut savoir remettre les choses à son juste niveau : personne ne paye son billet d’avion pour se rendre en OPEX (cela pourrait donner des idées au ministère des finances)

    Enfin les deux semaines de « rab » ne sont pas gratuites à moins que certains veuillent faire don de ce complément imprévu de solde. Cela compense en partie l’absence d’un être cher.

    Très cordialement

    Colonel COTARD, chef de corps du 1er RAMa

  4. 19 09 2008
    Descormiers A. (19:17:47) :

    Depuis la création de ce blog, je reste muette à la lecture de certains commentaires et pourtant ils méritent une réaction !

    Aujourd’hui, je décide donc de réagir.
    J’ai travaillé assez longtemps avec des compagnies aériennes civiles pour savoir que même si un avion est vérifié avant un vol, la panne peut arriver…
    Les militaires qui partent en Opex, ne partent pas en vacances… Il peut (et il y aura) toujours des imprévus !! Comme par hasard on accepte un départ retardé, mais pas un retour… Faut être logique et accepter les deux de la même façon!!!

    Pour finir, pensez que ce blog peut être lu par tous : Militaires et Civils… Modérez vos propos!

  5. 19 09 2008
    jessica (20:17:54) :

    bonjour suite a toutes ses reactions je suis d’accord que les imprévus arrive mais je pense que le principal c’est que nos maris rentre a la maison mais s’il ont 1 ou 2 voir 3 semaine de rétard c’est sur c’est dur mais le principal c’est qu’il rentre et que nous soyons heureuse de les revoirs car pour eux ce n’est pas facile aussi ils sont patients et devons etre comme eux sur ceux bon courages a tous et soyez patients nous sommes toutes dans le meme cas

  6. 20 09 2008
    Ch0obid0o (16:06:51) :

    Nous sommes tous et toutes conscients que la panne peut arriver. Je ne dénigre en rien le système de notre Etats et maintenant je comprends tous ces imprevus grâce aux explications de Monsieur le Colonel Cotard.
    Pour autant c’est dur pour tout le monde ! et je tenais à le faire savoir mais je vous remercie grandement de vos réponses rapides et qui plus est complètes !
    Trés cordialement
    Une femme

Laisser un commentaire




FCPE MAGNY LES HAMEAUX |
La relation créatrice |
Le blog du 1er régiment d'a... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'islam social
| SAUVONS NOS ECOLES !
| On nous prend pour des cons!