La 1ère batterie de retour du CAIDD

15 07 2008

La caravane passe !La 1ère batterie vient de rentrer de son stage au CAIDD (Centre d’Aguerrissement et d’Instruction Désert de Djibouti) qui s’est déroulé du 2 au 9 juillet. Décalé dans le temps pour cause d’alerte opérationnelle dans le nord du pays, ce stage a été adapté compte tenu de la proximité imminente de la saison chaude qui traditionnellement voit une interruption des stages jusqu’au début de septembre. A cette occasion, la batterie a été renforcée d’une section de 35 ougandais qui ont pu suivre la même formation. 

Malgré les adaptations, le stage a été particulièrement éprouvant car en plus de la chaleur torride habituelle en cette saison, les hommes ont dû affronter un vent violent chaud et sec chargé de sable qui a encore accentué les problèmes de déshydratation. 

Après une mise en place aux alentours de Sida, l’instruction s’est déroulée sur un rythme soutenu en alternant les cours théoriques et pratiques. Les restitutions ont eu lieu dans la région de Koussour après une infiltration de nuit à pied. La mission de contrôle de zone confiée à l’unité afin de déceler les forces rebelles a permis de tester les nombreux savoir faire acquis : combat, récupération logistique de nuit avec dromadaires, reconnaissances d’itinéraires, défense de bivouac. Cette première séquence a donné lieu à 4 évacuations sanitaires (EVASAN), heureusement sans gravité, pour problèmes de déshydratation. La seconde séquence a conduit l’unité à réaliser une réduction de résistance isolée et s’est terminée par la traversée du désert de Gaggadé. Malgré les précautions, une seconde série d’EVASAN a dû être conduite pour 8 bigors qui ont présenté les mêmes symptômes que la veille. 

Enfin, une dernière marche de nuit était prévue afin de rejoindre Yobboki après plus de 30 km. Mais après 2 heures 30 de marche dans une tempête de sable et suite à deux nouvelles EVASAN, la direction de l’exercice décidait de stopper la marche en faisant récupérer par véhicules l’ensemble du personnel. 

A aucun moment les hommes n’ont été en danger et le nombre d’évacuation sanitaire, même s’il peut sembler important, n’a rien d’exceptionnel à une telle période de l’année. Les « survivants » ont eu l’honneur de se voir remettre le brevet par le COMFOR en personne et peuvent être fiers d’avoir réussi un stage particulièrement difficile. Ils garderont longtemps en mémoire cette expérience qui a contribué à les aguerrir face aux éléments.

Nous attendons avec impatience les photos promises afin d’illustrer en image les moments forts de ce stage court mais intense.


Actions

Informations



Une réponse à “La 1ère batterie de retour du CAIDD”

  1. 16 07 2008
    Krine (16:14:59) :

    Félicitations aux hommes qui ont finis le stage, ils peuvent vraiment être fiers d’eux.
    Une fiancée d’un stagiaire

Laisser un commentaire




FCPE MAGNY LES HAMEAUX |
La relation créatrice |
Le blog du 1er régiment d'a... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'islam social
| SAUVONS NOS ECOLES !
| On nous prend pour des cons!